La traduction technique décodée

La traduction technique combine les données technologiques et les compétences humaines en retranscrivant le contenu d’une langue à une autre. Le but est de produire une copie conforme et utilisable par le client. Les documents traduits (comme les manuels d’utilisation) sont d’abord rédigés par des rédacteurs techniques afin d’assurer que tout est en ordre. La traduction technique joue un rôle vital dans notre vie quotidienne. Elle est utilisée dans différents domaines. De plus, les traducteurs techniques doivent s’assurer que la version traduite est aussi fidèle que possible à la version originale. De cette façon, les traducteurs techniques professionnels diffusent des informations précieuses, encouragent le commerce et facilitent surtout la vie des utilisateurs de produits et de services.

La traduction technique est un domaine très spécialisé qui se renouvelle sans cesse. Ce domaine comprend souvent des langues pratiquées à des milliers de kilomètres les unes des autres et qui possèdent des tournures différentes. En effet, certaines langues comportent des symboles ou se déclinent en plusieurs dialectes. Il s’agit ici de véritables enjeux concernant l’intégrité du produit et la sécurité des clients. Voyons comment la traduction technique s’intègre dans le marché de la traduction aujourd’hui et comment les traducteurs techniques travaillent.

Les différents types de documents en traduction technique

Pour comprendre le processus de traduction technique, nous devons d’abord examiner les types de documents couramment traduits. Voici des exemples de contenus sur lesquels les traducteurs techniques travaillent :

  • Les brevets. Tout brevet concernant un produit ou un procédé qui sera utilisé, vendu ou créé par des locuteurs d’une autre langue, doit être soigneusement traduit par un spécialiste de la traduction de brevets. Cela implique à la fois une terminologie propre au client et un langage juridique. Toute erreur pourrait fausser des expériences, causer des retards et même entraîner des problèmes juridiques au niveau international.
  • Manuels d’utilisation. Il peut s’agir de machines, d’appareils électroménagers, de meubles, de cosmétiques, de jouets pour enfants ou d’outils électriques… Les consommateurs doivent pouvoir lire des traductions précises de manuels d’utilisation, adaptées à leur langue et au produit lui-même. Ils sont plus susceptibles d’acheter un produit et d’avoir une expérience positive s’ils comprennent le mode d’emploi et peuvent utiliser l’article facilement.
  • Avertissements de sécurité. Tout utilisateur d’un produit doit disposer du mode d’emploi d’un produit. Ne pas prendre le temps de s’assurer que la traduction technique est parfaite représenterait un danger pour le consommateur. Toute entreprise contrevenant à cette obligation s’expose à des poursuites judiciaires. Les services d’une agence de traduction sérieuse évitent ce genre de situation.
  • Instructions et guides à l’intention des employés. Une traduction technique parfaite dans ce domaine est essentielle pour assurer l’efficacité et la sécurité des travailleurs.
  • Documents juridiques. Au-delà des brevets, la terminologie juridique est utilisée dans des documents tels que les accords de licence, les contrats et les droits d’auteur. Faire traduire ces documents par des spécialistes au sein d’une agence de traduction professionnelle vous assure sérénité et confiance.

A éviter à tout prix

Beaucoup d’erreurs peuvent être commises lorsque l’on traduit des documents techniques. Il est donc toujours judicieux de savoir ce qu’il ne faut pas faire, comme :

  • Utiliser la traduction automatique : elle a pris beaucoup d’ampleur au cours de ces dernières années. C’est un outil de traduction rapide et efficace… s’il est utilisé judicieusement. Cependant, les traducteurs professionnels demeurent incontournables. En effet, la traduction automatique ne peut rendre pleinement justice au contexte, aux différences subtiles de la langue ou de la culture cible.
  • Adopter un langage approximatif. Ce procédé est source d’inexactitudes et d’imprécision. Les figures de style et les expressions idiomatiques locales risqueraient d’être ignorées ou mal interprétées.
  • Faire l’impasse sur la relecture. La relecture des traductions est une étape cruciale de tout projet de traduction technique. Des mesures erronées (volume, volts…), des paragraphes manquants ou un texte mal traduit peuvent avoir des conséquences désastreuses pour les utilisateurs.
  • Ne pas utiliser les logiciels de TAO. La traduction assistée par ordinateur représente un outil précieux. La mémoire de traduction permet de récupérer du contenu traduit précédemment. Quant à la base terminologique, elle garantit la cohérence et le respect du vocabulaire technique au fil des projets. Les outils de TAO sont les meilleurs amis des traducteurs.

Le processus de la traduction technique

Un traducteur aura beau être compétent à la fois dans la langue source et dans la langue cible, ainsi que dans le secteur du client, il devra sans cesse se mettre à jour. En effet, les entreprises se renouvellent constamment, tout comme leur jargon. Il faut donc en tenir compte dans les traductions et la création des bases de données. Nous y reviendrons. Commençons par examiner les étapes du processus de traduction technique au sein d’une agence :

  • Analyse et planification. Le chef de projet commence par examiner toutes les ressources fournies par le client comme les glossaires, les dictionnaires et les guides de style. Le type et la longueur du document déterminent le choix et le nombre de traducteurs requis et le délai nécessaire.
  • Phase de traduction. Le processus peut légèrement varier en fonction du type de projet. Pour des fichiers spécifiques, il faudra prévoir une étape supplémentaire de préparation des ressources mises à la disposition des traducteurs.
  • Phase de relecture/QA. La traduction est terminée. Il est maintenant temps de confier la suite des opérations à un autre linguiste. Il traquera la moindre erreur, se chargeant également de l’assurance qualité et de la localisation.
  • PAO multilingue. Reste dans certains cas l’étape d’ajustement de la mise en page. Par exemple, lorsque l’il s’agit d’un fichier InDesign. Ce processus est effectué après traduction et relecture afin d’éviter les retouches.

Employer les mots justes

Nous avons passé en revue les pièges à éviter et les missions d’un traducteur technique. Voyons maintenant comment les clients peuvent contribuer à faciliter le processus de traduction :

  • Choisir la bonne agence de traduction. La plus adaptée pour votre projet comptera des professionnels compétents à la fois dans la langue source et dans la langue cible. Ils ont de l’expérience dans votre domaine d’activité et bénéficient d’accès à des ressources fiables. Vérifiez les avis sur l’agence qui vous intéresse. Connaître le ressenti et l’expérience d’autres clients renforcera votre partenariat.
  • Planifier le projet. Les traductions techniques ne sont certainement pas à prendre à la légère. Collaborez avec votre agence de traduction pour déterminer le délai et le budget nécessaires à la réalisation de votre projet.
  • Prévoir la localisation. Composez votre fichier source en utilisant un langage clair et sans équivoque pour mettre votre message en valeur. Privilégiez la communication avec votre agence afin de l’aider à combler vos attentes. Vous en apprendrez plus à ce sujet en lisant cet article.
  • Organiser les ressources. Utiliser des glossaires et des mémoires de traduction fera gagner un temps précieux. Assurez-vous dès lors de collaborer avec une agence disposant d’outils TAO performants. Vos contenus y gagneront en cohérence et en précision.

Des services de traduction technique fiables

skriptó collabore de longue date avec des traducteurs professionnels natifs chevronnés. Nos gestionnaires de projets sont compétents, expérimentés et réactifs. Notre objectif ? Aider chaque jour nos clients à atteindre leurs objectifs en matière de traductions, qu’elles soient technique ou non.

skriptó propose par ailleurs bien d’autres services (interprétation, transcréation…) à découvrir sur notre site : https://www.skripto.eu/.