Agences de traduction : le bon grain et l’ivraie

Ayez-en pour votre argent !

Cette expression s’applique à de nombreux secteurs, y compris celui de la traduction. Les entreprises qui exigent des tarifs majorés disent toujours que l’achat de produits ou de services bon marché peut vous coûter plus cher au bout du compte. Il en va de même pour les traductions.

Il y a d’innombrables façons de commencer un projet de traduction. En effet, traduire c’est bien plus que convertir le texte dans une autre langue. C’est aussi préserver le sens du texte, son message. D’où la nécessité d’une compréhension approfondie des deux langues. Certains documents auront besoin de passer par plusieurs processus d’édition, afin de s’assurant que rien n’a été omis ou ajouté.

D’autres projets s’avèrent plus complexes et nécessitent un travail de conception graphique. La traduction du texte éditable lui-même peut être facile. Par contre, remplacer le contenu d’une image pourrait bien représenter un défi de taille. En effet, la traduction doit dans ce cas tenir compte du message, de la cohérence avec l’illustration, ainsi que de la place disponible.

En fin de compte, le prix du projet et le délai de livraison dépendent des facteurs suivants : la complexité, le volume et la quantité de la traduction, la combinaison linguistique. Ne vous laissez dès lors pas aveugler par de belles promesses tout simplement impossibles à tenir.

Choisir la bonne agence de traduction

Le client établira son choix d’une agence de traduction en se basant sur trois facteurs principaux : le temps, le coût et la qualité. Il sera donc influencé par un certain nombre d’impératifs qui lui sont imposés par sa situation. Il pourrait être tenté d’opter pour la rapidité et le prix le plus compétitif, se tournant ainsi vers les entreprises qui promettent l’option la plus rapide et la moins coûteuse… La conciliation des normes et de la rapidité est devenue par la force des choses une gageure pour les agences de traduction.

Et pour cause : la qualité prend du temps. Il est donc nécessaire d’impliquer plusieurs traducteurs afin de garantir le respect des différentes étapes indispensables à tout processus de traduction digne de ce nom. Toutes les éventuelles erreurs doivent être éliminées afin d’obtenir un résultat parfait. Cependant, cela aussi a un coût.

Certaines agences proposent parfois un service appelé post-édition. Ce processus peut transformer une traduction bon marché, bien souvent réalisée par des systèmes de traduction automatique, en une traduction de meilleure facture.

Depuis quelques années, la montée en puissance des technologies a grandement amélioré ce processus. Toutefois, ce n’est pas encore demain que ces outils pourront rivaliser avec la main et le cerveau de l’homme. Aussi sophistiquée soit-elle, une machine n’est pas en mesure d’appréhender toutes les nuances d’une langue, de détecter un jeu de mots ou certaines expressions, de considérer le contexte ou encore de répondre à certaines attentes stylistiques. Plus d’informations sur www.skripto.eu.