8 conseils pour gérer efficacement une chaîne logistique de publication technique multilingue

Si la traduction de documents techniques peut sembler fastidieuse, elle représente pourtant une part importante dans les besoins des entreprises. Beaucoup de types de documents entrent dans cette catégorie.

Cela concerne entre autres les guides d’utilisation, les modes d’emploi, les manuels techniques, la documentation sur la santé et la sécurité, les documents juridiques, la documentation liée aux essais cliniques, les fiches de données de sécurité des matériaux ou encore les documents d’éthique et de conformité.

Conformément à d’autres projets de localisation, il faut respecter des étapes dans la phase de préparation du document de manière à faciliter le processus de traduction. Voici quelques conseils pour vous aider à préparer vos documents techniques :

1. Concentrez-vous sur l’essentiel

Quel que soit le type de contenu à traduire, rappelez-vous toujours de certaines bonnes pratiques fondamentales :

  • Évitez les expressions idiomatiques, pouvant être mal interprétées.
  • Faites des phrases simples et concises, et évitez les subordonnées.
  • Évitez les phrases qui ne sont pas universellement compréhensibles.
  • Choisissez une terminologie cohérente et assurez-vous de l’usage correct de tous les termes que vous utiliserez.

2. Créez un glossaire de traduction

Les textes techniques sont souvent truffés de mots généralement propres au secteur. Il arrive parfois que ces termes ne se retrouvent d’ailleurs pas dans la langue cible. Le traducteur doit donc connaître le sens du jargon et des abréviations, ainsi que le comment et le pourquoi de leur utilisation. Ensuite, il doit posséder les connaissances nécessaires pour choisir l’équivalent adéquat dans la langue cible.

Créer un glossaire de traduction est une excellente manière de relever ce défi. Vous déterminez vous-même la façon dont le jargon et les abréviation présents dans votre document doivent être traduits. Nous les intégrons ensuite dans la base de données dédiée. Après quoi, notre outil de traduction assistée par ordinateur (TAO) identifiera et déchiffrera ces termes tout au long du processus de traduction. Le traducteur spécialisé disposera ainsi en temps réel d’un glossaire répondant parfaitement à vos exigences linguistiques.

3. Choisissez vos graphiques et symboles avec soin

L’écriture technique est pleine de symboles et de signes propres à chaque discipline. Cependant, ces mêmes signes et symboles peuvent aussi être utilisés dans d’autres domaines. Leur utilisation et leur sens peuvent donc varier. Certains d’entre eux se traduisent directement alors que d’autres non. Il est fondamental que le traducteur sache ce qu’ils représentent et comment ils sont utilisés en contexte. Tout comme il doit être parfaitement au fait de leur rendu dans la langue cible. De plus, avant d’inclure des graphiques, assurez-vous que les éléments qui les composent aient du sens pour le marché cible.

4. Soyez souples avec la mise en forme

L’écriture technique est généralement constituée de segments d’information courts et concis. Toutefois, rappelez-vous que le volume du contenu peut augmenter ou diminuer après traduction. Par exemple, un texte en hébreu peut être 40-50 % plus court qu’en anglais.

Pour être sûr que votre contenu soit correctement formaté après traduction, vous pouvez opter pour un autre choix de police de caractère, raccourcir la longueur du contenu, ou encore adapter votre choix de style et d’images.

De plus, si le texte est entouré de graphiques ou de tableaux, cela peut perturber la mise en forme ou rendre le graphique illisible en raison des modifications inhérentes à la traduction. Qui plus est, du texte informatif ou illustratif devant se trouver à côté ou décalé par rapport à un graphique, peut être déplacé à cause de son expansion ou de sa contraction après traduction dans la langue cible. Le traducteur doit pouvoir s’adapter à tout cela.

5. Soyez attentifs aux nuances culturelles

Les impératifs culturels sont aussi importants que la traduction d’éléments linguistiques, voire parfois plus. Une parfaite traduction du texte importe peu si celui-ci est jugé insultant, inconvenant ou non pertinent du point de vue culturel.

L’importance des nuances culturelles n’est plus à démontrer. Choisissez un LSP (language service provider, prestataire de services linguistiques) tel que skriptó qui fait appel à des traducteurs natifs, parlant couramment les langues sources et cibles.

6. Énoncez clairement vos objectifs

Avant toute chose, établissez directement une communication ouverte avec votre LSP pour que le processus de traduction se déroule plus efficacement. Informez-le de la portée de votre projet et du but que vous voulez atteindre avec la documentation traduite.

7. Laissez votre LSP se connecter à votre CMS

Si vous disposez d’un système de gestion de contenu, mieux vaut autoriser son accès à votre LSP. Le processus de traduction n’en sera que plus harmonieux.

L’utilisation d’un CMS (Content Management System) lors de la traduction est synonyme de travail de qualité, de gain de temps et d’efficacité. Cela vous épargnera des manipulations manuelles génératrices d’erreurs, tout en vous faisant gagner du temps et de l’argent.

8. Optez pour une adaptation mondialisée

L’adaptation mondialisée du texte dans la langue source avant le début du processus de traduction garantit la suppression du contenu non pertinent. Ce qui rend la traduction plus efficace. L’objectif principal de cette adaptation est de faire passer une série de tests culturels aux documents source pour que leur contenu soit adapté au marché cible avant même leur traduction. C’est un service de niche, seule une poignée de LSP dans le monde est en mesure de le proposer.

Le degré de précision que l’on retrouve souvent dans la documentation technique nécessite une traduction méticuleuse. Un seul mot mal traduit peut dénaturer le contenu du document. La traduction professionnelle de votre documentation technique par un LSP hautement qualifié vous garantit d’atteindre vos objectifs commerciaux.

Chez skriptó, nous vous proposons une vaste gamme de services de traduction de documents pour vous aider à localiser vos contenus, tout en veillant à ce qu’ils aient un impact contextualisé sur la région ciblée.