3 des idées reçues les plus répandues sur la traduction

Vous devez faire traduire des prospectus, des dossiers commerciaux, ou encore un site web ? Pourquoi préférer un professionnel à la traduction automatique ?

La traduction automatique a évolué si rapidement que beaucoup s’interrogent sur la véritable utilité d’un traducteur professionnel. En effet, en lui intégrant l’intelligence artificielle, on a rendu la traduction automatique plus « intelligente ». Pourtant, les traducteurs natifs restent indispensables pour la prise en charge de certains types de contenu. Pour être totalement franc, ces deux options comportent des limites.

Voici trois des idées reçues les plus répandus concernant la traduction.

Idée reçue n° 1 : les bilingues peuvent forcément tout traduire

Cette idée reçue a la vie particulièrement dure. Peut-être connaissez-vous quelqu’un parlant espagnol. Vous en déduisez qu’il est parfaitement capable de prendre en charge la traduction de l’espagnol vers le français dont vous avez besoin, par exemple. Cela dit, possède-t-il également les compétences nécessaires à la compréhension et restitution du message que vous souhaitez transmettre? La traduction doit être à la fois fidèle au message du texte source, et grammaticalement et syntaxiquement correcte. Ce sont ces compétences essentielles qui distinguent un traducteur professionnel d’un simple bilingue.

La plupart des traducteurs professionnels ont développé leurs compétences en se formant à la fois dans leurs langues de travail et dans un domaine spécialisé. Les spécialisations de traduction couramment demandées (comme la traduction juridique, médicale et marketing) exigent un ensemble de compétences spécifiques pour garantir une traduction de qualité et qui répond aux besoins du client. La traduction juridique, par exemple, nécessite l’expertise d’un traducteur ayant une connaissance approfondie des systèmes juridiques des pays concernés.

Prenez la traduction marketing et publicitaire. Elle exige qu’un traducteur soit capable d’adapter parfaitement le contenu marketing à la langue cible et aux éléments culturels propres au public cible (localisation). Ces deux ensembles de compétences sont totalement différents. Ils ne peuvent être acquis qu’après des années d’études et de formation professionnelle.

Idée reçue n° 2 : la traduction automatique produit des traductions immédiates et de bonne qualité

Le principal argument de vente de la traduction automatique est qu’elle produit un contenu cohérent. En effet, le contenu traduit automatiquement est une bonne solution pour les entreprises qui ont besoin d’un grand volume traduit rapidement et gratuitement. Les machines fonctionnent efficacement lorsqu’elles sont programmées correctement avec la terminologie adéquate du secteur.

Ce que la traduction automatique ne fournit par contre pas, c’est la capacité d’utiliser le bon ton, le bon style et le bon contexte culturel : ces trois éléments sont nécessaires pour qu’une traduction soit fidèle au texte source. Il est impossible de programmer une machine pour reconnaître que certains mots ont des sens très différents selon les cultures. Une machine ne peut pas non plus être programmée pour fournir une traduction marketing d’un contenu qui a un ton spécifique ou qui est engagé. Elle ne sera pas non plus en mesure de repérer certains jeux de mots et autres nuances linguistiques. En définitive, aucune machine au monde n’est capable de produire un contenu prêt à être publié. Il faut impérativement passer par la révision ou la relecture d’un traducteur (post-édition). Il est indispensable de toujours vérifier le contenu d’une traduction automatique pour s’assurer qu’il répond bien aux attentes de son utilisateur.

Idée reçue n° 3 : la traduction est un processus simple

Certains clients s’imaginent qu’il suffit de soumettre un document à traduire pour obtenir une traduction en retour. Ils n’ont pas la moindre idée des processus à mettre en place pour leur fournir un service de qualité dans les délais impartis.

La première étape du processus de traduction consiste à trouver le bon traducteur pour le projet, ce qui n’est pas si facile. Pensez aux deux premiers préjugés : un traducteur professionnel est bien plus qu’un simple bilingue. Une agence de traduction professionnelle est le meilleur endroit pour trouver le traducteur le plus qualifié pour vos besoins. Elle sélectionnera exclusivement les traducteurs les plus compétents dans votre domaine de spécialisation.

Lorsque vous demandez des services de traduction, on vous posera probablement des questions auxquelles vous n’aviez jamais pensé auparavant. Par exemple, on vous demandera peut-être d’être encore plus précis dans la description de vos attentes. Vous pourriez être confronté à des questions comme :

  • Quel est votre public cible ? Vos traductions sont destinées à un public francophone? L’agence de traduction voudra connaître la région spécifique que vous ciblez. Le français canadien et le français de France, par exemple, diffèrent dans l’usage des idiomes, des mots, de la grammaire et des expressions.
  • Quel est le délai souhaité ? La capacité de traduction moyenne d’un traducteur est d’environ 2500 mots par jour. Vous avez besoin d’un gros volume de traductions à livrer rapidement? L’agence de traduction peut être menée à travailler avec plusieurs traducteurs pour répondre à votre demande dans les délais sans sacrifier la qualité.
  • Avez-vous des traductions antérieures ? Cette question est également liée à l’existence d’un glossaire et de guides de style. Ils facilitent la traduction.
  • La mise en page est-elle nécessaire ? Pour les documents constitués principalement de texte, la mise en forme est simple. Lorsqu’il s’agit de graphiques et de tableaux, elle devient par contre plus complexe. De plus, lorsque vous traduisez d’une langue à une autre, le nombre de mots cibles peut dépasser le nombre de mots sources et nécessiter une adaptation.

La mise en page est particulièrement importante pour le marketing, comme dans les brochures et les présentations, ainsi que pour tout autre contenu qui doit pouvoir être présenté au public. Un processus de traduction marketing fiable implique de recevoir les fichiers sources et de consacrer du temps à la mise en page ou à la publication multilingue une fois la traduction terminée. C’est le cas pour bon nombre de formats, comme ceux des fichiers InDesign.

Relevez les défis de la traduction de documents grâce à une agence de traduction professionnelle !

Vos traductions sont destinées à un public international? La meilleure façon de s’assurer qu’elles répondront à vos attentes est de faire appel à une agence de traduction professionnelle. Une traduction automatique peut dans de rares cas offrir la traduction dont vous avez besoin. Une machine n’est par contre pas à même de comprendre la plupart des complexités linguistiques. Un traducteur professionnel, lui, a les compétences et la sensibilité requises ! Certes, votre collègue bilingue pourrait bien maîtriser les langues dont vous avez besoin. Cependant, il ne sera probablement pas en mesure de fournir un contenu bien formaté, précis et correctement localisé s’il ne possède pas les compétences d’un traducteur professionnel.

skriptó est une agence de traduction professionnelle. En tant que telle, nous collaborons exclusivement avec des traducteurs natifs, professionnels et expérimentés. Nous nous assurons toujours que votre traduction corresponde en tous points à vos attentes !