Quelques astuces pour la traduction de catalogues et brochures

Les avancées technologiques profitent pleinement au monde de la traduction. En tant que professionnel du secteur, vous êtes amené à faire face à un défi de taille : S’adapter aux changements de besoins du marché. Les volumes à traduire ne cessent d’augmenter alors que les délais de livraison se réduisent comme peau de chagrin. Sans compter l’évolution des procédures et des formats de fichiers.

Changement rime avec progrès

Les agences de traduction s’approprient les nouveautés technologiques pour rationaliser leurs procédures et simplifier la collaboration avec leurs clients. Une collaboration fluide est en effet essentielle pour satisfaire le consommateur actuel qui espère de plus en plus souvent être informé dans sa langue. Le « tout en anglais » ne suffit plus. Il s’agit d’un défi de taille lorsque vous souhaitez fournir toutes les informations nécessaires à vos clients. La traduction n’est donc certainement pas un luxe superflu et ce contexte fait de l’agence de traduction un partenaire stratégique.

Formats de fichier différents

Attardons-nous sur la variété de formats de fichier que les traducteurs sont actuellement capables de traiter. Nombre d’entre eux sont compatibles avec les logiciels de traduction disponibles, qu’il s’agisse d’IDML ou d’XML. Des sites Web et catalogues entiers peuvent ainsi être facilement traduits dans leur format d’origine. Ce qui ne peut que réjouir votre département marketing qui ne doit plus désormais se soucier de la tâche chronophage du copier-coller. Envoyer un fichier InDesign joliment composé en format PDF pour recevoir en retour un document Word appartient désormais au passé. Le traducteur est aujourd’hui en mesure de travailler directement dans le fichier d’origine.

Tant le donneur d’ordre que l’agence de traduction y trouvent clairement de nombreux avantages. Plus besoin de convertir des PDF ni de rectifier la mise en page puisque celle de la traduction est en tout point conforme au fichier source. La seule variante dont il faut tenir compte est le foisonnement entre les langues qui influence la longueur du texte. Prenons par exemple l’allemand, il est en moyenne 30 % plus long que le français.

L’alignement peut lui aussi différer, comme dans le cas de l’arabe qui se lit de droite à gauche. Le principal avantage réside quoi qu’il en soit dans la réduction drastique de la marge d’erreur grâce à l’élimination de l’étape du copier-coller manuel. L’ensemble du contenu du document source est automatiquement présent dans la traduction. C’est pourquoi mieux vaut toujours privilégier une traduction dans le format du fichier d’origine.

De quelles informations votre partenaire en traduction a-t-il besoin ?

Pour la traduction d’un document InDesign, l’envoi du fichier d’origine en format .IDML fera parfaitement le bonheur de votre partenaire en traduction. Convenez toujours clairement de ce qu’il y a lieu de faire. Certaines parties du document ne sont pas à traduire ou les illustration dans Adobe Illustrator doivent également être traduites ? Vous préférez vous charger vous-même de la mise en page de la traduction ou la déléguer à votre partenaire en traduction ? Fournissez les mêmes informations que celles transmises pour tout autre projet de traduction.

Pourquoi donc traduire dans un format .IDML ? Il s’agit d’un format compatible avec toutes les versions d’InDesign, qu’elles soient anciennes ou récentes. Ce format .IDML est traduit par le biais d’outils d’aide à la traduction destinés à préserver la cohérence de la terminologie et du style. Cette traduction est ensuite révisée avant livraison. Le tout en format .IDML que vous pourrez sans mal réenregistrer dans le format InDesign souhaité en conservant parfaitement la mise en page d’origine. Un jeu d’enfant.

La procédure est similaire pour d’autres formats de fichier. Votre partenaire de traduction peut travailler directement dans le format source de pages Web et de documents composés dans Power Point, en DITA ou encore en JSON. Cette méthode de travail permet à chacun des partenaires de gagner du temps et de l’argent tout en garantissant une qualité optimale. Voilà pourquoi un partenaire de traduction prévoyant vous demandera toujours si vous pouvez fournir le fichier source d’origine lorsque vous lui envoyez un document PDF ou une conversion en format Word. C’est l’un des principaux avantages à travailler avec un partenaire stratégique.